L'HISTOIRE

L'Histoire est une lutte continuelle des individus et des groupes pour changer ce qui existe à un instant donné. Ces individus et groupes doivent pour celà se sentir supérieur à l'existant, éducateurs de la société, etc. Si pour avoir ce besoin de changer, l'individu attendait que toute la société ait changé avant lui, mécaniquement, par on ne sait quelle force extra humaine, aucun changement n'arriverait jamais. Le monde et l'Histoire seraient toujours immobile. Toute responsabilité particulière serait noyée dans une abstraite et introuvable responsabilité sociale.

C'est la personnalité de l'individu qui reçoit et répercute toute la symphonie de l'Histoire. Et tout ce qui peut devenir Histoire ne peut pas être surnaturel. Certes la religion revient à l'histoire, mais la foi revient, elle, à l'Homme, à son activité, à sa volonté. L'Histoire est la maitresse de la vie et de l'expérience. Elle se développe souvent par des moments toujours plus complèxes et riches de sens et de valeur tout en restant semblable.

Le milieu dans lequel vivent les individus et groupes ne "justifie" pas, il explique seulement le comportement des individus, surtout les plus passifs historiquement. Pareille "explication" ne doit jamais devenir "justification" car cela conduirait à l'une des formes les plus hypocrites et les plus révoltantes de "conservatisme" et de "réaction".

L'histoire est donc un ensemble complexe, contradictoire de la structure qu'est la vie réelle dans la superstructure de l'univers. Il y a réciprocité entre structure et superstructure qui a la vie pour processus dialectique. L'objectivité extérieure du réel, sa réalité change continuellement avec les phénomènes qu'elle produit. La réalité ne sera jamais complète et définitive. Parce que la vie est condamnée à mourir et à renaitre sans fin, elle représente l'apparence de l'univers dans un instant donné. L'histoire de cette vie est l'apparence de l'histoire de l'univers tout entier; elle ne donne pas une connaissance intégrale de l'univers réel. Dans la vie, chaque fait est en relation avec l'autre, c'est ce qui forme l'Histoire.

La philosophie est l'histoire en acte, c'est la vie elle même. La priorité est de passer à la pratique, à l'histoire réelle des changements des rapports sociaux.

*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/04/2014