12-

Térésina et moi avions la passion des livres. N'ayant plus de livres nouveau à lire, ma soeur a été jusqu'à lire les codes en entier; moi je lisais jusqu'à tard et j'avais recours à toute sorte de subterfuges pour me procurer des livres. Personne ne nous avez obligés de nous discipliner, mais nous l'avons fait quand même. Nous avions de l'imagination et quelque chose à dire et on s'efforçait de donner une expression à ce qui tourbillonnait dans nos têtes. Si notre instituteur le " cavalière" Piétro Sotgiu nous faisait chanter: "Fulminar la superba Aragona - t'han véduto le attonite genti, - rinmovar gliolliati portenti - del romano a del greco volor" (les nations frappées de stupeur t'ont vu foudroyer la superbe Aragon et renouveler les antiques prodiges de la valeur grecque et romaine), nous préférions Giovane Tola et aussi Derosas ( célèbre brigands Sarde) que nous sentions plus "sardes" même que la grand' Eléonore d'Arboréa qui combattit contre Jean 1er d'Aragon et conquit la plus  grande partie de la Sardaigne, car nous n'arrivions pas à imaginer ces "nations frappées de stupeur" du fait de l'héroisme du marquis de Zurri ( village près de Ghirlanza) qui combattit les Aragonais.

Ce qui compte dans les qualités de quelqu'un ce sont moins ce que l'on a l'habitude d'appeler "l'intelligence", la "bonne volonté", la " vivacité d'esprit", etc, qui sont des appréciations qui ont une portée limitée et sont trompeuses que la "force de volonté", le goût de la discipline et du travail, la tenacité dans les desseins. Chacun élabore et développe, chaque jour, sa propre personnalité et son propre caractère, il lutte contre les instincts des impulsions, des tendances basses et anti-sociales et se conforme à un niveau de vie collective toujours plus élevé. Etudier et s'améliorer du point de vue théorique et professionnel n'est ni un problème personnel, ni un signe d'infériorité; il n'y a la rien d'exceptionnel, d'individuellement tragique.

Je n'ai jamais réussi, étant enfant, à apprécier ce pavé larmoyant et d'une sentimentalité de quakers qu'est "la case de l'oncle Tom". J'ai essayé de le lire plusieurs fois, mais sans jamais y prendre d'intérêt; l'intrigue m'ennuyait mortellement. C'était un livre intéressant pour les enfants, quand la mode était aux larmes et aux soupirs, écrit pour les boutiquiers du nord américains. Tous les récits des deux "livres de la jungle" de Ruyard Kipling, sont empreints au contraire d'une énergie morale et volontaire qui est aux antipodes de celle de "l'oncle tom".

Je n'ai pas lu grand chose de Wells parce que ces livres ne me plaisaient guère. Je n'ai guère aimé non plus son livre d'histoire universelle bien qu'il s'efforce ( et cela représente une certaine nouveauté, du moins dans la littérature historique de l'Europe occidentale) d'élargir l'horizon historique traditionnel en donnant de l'importance, non seulement aux Grecs, aux Egyptiens, aux Romains, etc, mais aussi aux Mongols, aux Chinois, aux Indiens, etc... Comme auteur de fiction il me semble qu'il est trop mécanique et filandreux. Et comme historien, il lui manque la discipline intellectuelle, l'ordre et l'esprit de la méthode. Comparé à Homère, même si ce dernier "somnole" parfois, comme l'a écrit l'auteur latin Horace, Wells somnole au moins 360 jours par an, mais il se pourrait que durant 5 ou 6 autres jours (quand l'année est bissextile) il a été tout à fait éveillé et qu'il a écrit quelque chose d'agréable qui résiste à la critique.

Tolstoi que j'aii lu beaucoup plus tard a été un écrivain mondial, un des rares écrivains de tous les pays qui a atteint le plus haut degré de perfection dans son art et qui a suscité et suscite encore des torrents d'émotions partout, même quand il est mal traduit, même chez les hommes et les femmes qui sont abrutis de fatigue et dont la culture est élémentaire. Tolstoi a véritablement été porteur de civilisation et de beauté, et dans le monde contemporain, personne ne l'a encore égalé. Pour lui trouver des égaux il faut penser à Homère, à Eschile, à Dante, à Shakespeare, à Goethe, à Cervantes et quelques autres très rares.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×