11-

Du temps où j'étais en 1ère et 2ième année d'école primaire, ma mère, le soir, me corrigeait les devoirs : je n'arrivais jamais à me souvenir qu'"uccello" s'écrit avec deux C, cette faute là elle me l'a corrigée au moins dix fois.

A la rentrée scolaire, en début d'année on donnait comme sujet de rédaction la question: " Que ferez- vous dans la vie?" question ardue que je résolue la première fois, à 8 ans, en fixant mon choix sur la profession de charretier. J'avais trouvé que le charretier réunissait toutes les caractéristiques de l'utile et de l'agréable: il fasait claquer son fouet et menait des chevaux, mais en même temps il accomplissait un travail qui ennoblit l'homme et lui procure son pain quotidien. Je suis resté fidèle à cette opinion l'année suivante, mais pour des raison que je qualifierais d'extrinsèques; si j'avais été sincère, j'aurai dit que mon aspiration la plus vive était de devenir huissier de justice de paix de mon village. Pourquoi? parce que cette année là j'avais vu arriver comme huissier de justice de paix de mon village où la vie moderne avec la radio, l'avion, le cinéma parlant, Garnéra le boxeur, etc n'avait pas encore pénétré à l'exception de la byciclette qui me faisait dire que j'aurais aimé voir Tia Alène à bicyclette car je m'amusais à mettre en parrallèle les troglodytes avec le modernisme relatif de cette époque. L'huissier était un homme qui était un vieux monsieur qui possédait un petit chien noir très sympathique, toujours tiré à quatre épingles: un ruban rouge à la queue, petit carapaçon sur le dos, collier verni, harnachement digne d'un cheval, sur la tête. Je n'arrivais vraiment pas à séparer l'image du petit chien de celle de son propriétaire.

Et pourtant je renonçais, avec beaucoup de regrets, à me bercer  de cette perspective qui me séduisait tant. J'étais d'une logique épouvantable et d'une intégrité morale à faire rougir les plus grands héros du devoir. Oui, je me jugeais digne de devenir huissier de justice de paix et donc de posséder des petits chiens aussi merveilleux. Par contre je ne connaissais pas par coeur Les 84 articles de la constitution du royaume!, aussi vrai que je vous le dis. J'avais terminé la deuxième année d'école primaire ( première révélation des vertus du charretier) et j'avais pensé me présenter au mois de novembre à l'examen de passage en 4ème année, en sautant la 3ème année car j'étais persuadé d'être au niveau, mais quand je me présentais au directeur pour lui remettre la demande protocolaire, je m'entendis demander, à brûle pourpoint,:"mais connais-tu les 84 articles de la constitution?". Je n'y avais même pas songé, à ces articles; je m'étais contenté d'étudier les notions de "droits et devoirs des citoyens" que contenait mon manuel et ce fût pour moi un terrible avertissement qui m'impressionna d'autant plus que le 20 septembre précédent, j'avais participé avec beaucoup d'autres au cortège commémoratif de l'entrée des troupes Italiennes à Rome - le 20 septembre 1870- ma petite lanterne à la main et j'avias crié avec les autres: " Vive le Lion de Capréra! (Garibaldi), Vive  le mort  de  Staglieno (Mazini) ( je me souviens  plus bien si l'on criait le " mort" ou le "prophète" de Staglieno, peut être les deux pour faire plus varié!) . J'étais sur d'être reçu à l'examen et de conquérir les tîtres requis pour être électeur et devenir un citoyen actif et parfait. Voilà qu'au contraire j'ignorais les articles de la constitution. Quel citoyen étais-je donc? Et en vertu de quelle ambition pouvais-je aspirer à deveni huissier de justiice et posséder un chien nantide rubans et de carapaçon?. L'huissier de justice de paix est un rouage de l'Etat ( je pensais moi que c'était une grande roue); il est le dépositaire et le gardien même de la loi, même contre les éventuels tyrans qui voudraient la piétiner. Et moi, j'ignorais les 84 articles ! C'est ainsi que je limitais mes horizons et une fois de plus j'exaltais les vertus civiques du charretier qui peut tout de même avoir lui aussi un chien, quitte à ce que ce soit sans ruban ni carapaçon.

*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/11/2012

×